rencontre avec Josefa

Publié le par jardins Volpette

rencontre avec Josefa

Josefa Bolivar nous raconte comment lui est venue la passion du jardinage... dans les jardins Volpette :

« C'est la nature qui a raison »

J'emprunte ce titre à Maurice Mességué, mais c'est le sous-titre de son livre qui en 1983 avait attiré mon attention « Secrets de santé et de beautés.

A trente-deux ans je commençais à mesurer le temps qui passe, je pensais trouver dans cet ouvrage des recettes miracle, mais d'entrée l'auteur donne le ton, il accuse la pollution d'être « une sorcière qui nous veut du mal. Et voilà qu'au fil des pages il me convainc que je devais arrêter de manger des produits traités à l'arme chimique. Il ne me restait plus qu'à faire pousser les poireaux moi-même.

Mon beau-frère disposant d'un jardin Volpette à Michon, je le suppliais de me concéder quelques m2 pour essayer. De ma vie je n'avais fait pousser un légume, et pourtant mon premier essai était réussi, II parait que c'est la chance du débutant, ce qui m'a motivée pour continuer. La chance m'a encore souri lorsqu'une parcelle s'est libérée dans la section.

J'aime que mon jardin soit beau, pour que les passants prennent plaisir à le regarder, aussi les fleurs ont une place de choix, elles attirent les insectes pollinisateurs et mes légumes ne se portent que mieux. Au-delà de l'activité physique et l'intérêt alimentaire, le jardin ouvrier a, à mon sens, une dimension universelle par la mise en relation de personnes d'origines diverses et le respect de la nature. Que du bonheur, en jardinant j'ai découvert un monde insoupçonné faisant appel à des connaissances et des qualités multiples que j'ai développées au fil de 30 années de pratique, aidée par les jardiniers de la section et quelques ouvrages. Le Jardin me donne beaucoup, aussi quand Benoit Conigilo responsable de la section, me propose de le seconder comme adjointe je trouve normal de m'engager, surtout qu'il y règne une très bonne ambiance et que d'autres jardiniers s'occupent de l'entretien des chemins, de la dépose et pose des compteurs d'eau...

Joséfa Bolivar

 

Joséfa dans son jardin ou légumes et fleurs cohabitent pour le bonheur des yeux.
Joséfa dans son jardin ou légumes et fleurs cohabitent pour le bonheur des yeux.

Joséfa dans son jardin ou légumes et fleurs cohabitent pour le bonheur des yeux.

Publié dans portrait jardinier

Commenter cet article

faussurier JP 11/02/2015 14:16

Dans l'article de Josépha , les photos sont de JP Faussurier . Merci de le mentionner !!!!......

Carmen 29/01/2015 16:41

Quelle belle philosophie de vie !
Magnifique conception du partage avec la nature ...sans oublier de mentionner ce lien particulier qui réunit tous nos collègues jardiniers !
Merci Josefa pour cet émouvant témoignage !

Jacques E. 28/01/2015 16:45

Bravo Josefa!
Les photos de ton jardin sont superbes!