Le fumier, comment bien l'utiliser ?

Publié le par jardins Volpette

Le fumier, comment bien l'utiliser ?

Certains d’entre vous ont fait livrer du fumier de ferme sur leur jardin.

C’est un excellent fertilisant naturel.

Il a beaucoup d’avantages mais aussi quelques inconvénients qu’il faut bien prendre en compte pour réussir.

 

Avantages :

  • Il apporte de l’azote, du phosphore, du potassium.
  •  
  • Il améliore l’activité biologique du sol.
  • La matière organique apportée permet de donner au sol une structure permettant une meilleure rétention de l’eau et des substances fertilisantes.
Fumier frais

Fumier frais

Inconvénients :

Le fumier frais contient des germes tels que les salmonelles mais aussi des résidus de médicaments (par exemple les fumiers provenant de centres équestres ou de gros élevages).

Il contient aussi des germes de mauvaises herbes qui se plairont beaucoup dans votre jardin.

Pour avoir un bon résultat il ne faut pas enfouir le fumier frais car sa décomposition entraîne un appauvrissement passager du sol en azote qui peut avoir le résultat inverse de celui souhaité.

Le fumier frais doit être épandu bien avant les semis ou plantations ce qui permet de détruire les germes et résidus.

Dans tous les cas il est conseillé de bien laver les légumes ayant poussé dans le fumier frais.

 

Fumier décomposé

Fumier décomposé

Il est pféferable d'utiliser du fumier « mûr » ou composté.

Il doit avoir fermenté au moins une année avant utilisation, donc si l’on vous livre du fumier frais, laissez-le reposer en tas pendant cette durée.

Autre possibilité : le fumier du commerce en granulés qui ne contient pas de germes et qui est directement utilisable.

Si vous utilisez du fumier de « ferme » privilégiez celui provenant d’une exploitation pratiquant la culture biologique.

 

CB

Fumier en granulés.

Fumier en granulés.

Autre possibilité : le fumier du commerce en granulés (plus cher) qui ne contient pas de germes et qui est directement utilisable.

CB

 

 

Publié dans conseils jardinage

Commenter cet article