Les fleurs et les insectes de mon jardin

Publié le par CB

Chenille du machaon au jardin

Chenille du machaon au jardin

Paon du jour sur verveine de Buenos-Aires

Paon du jour sur verveine de Buenos-Aires

Au début fut le potager, ma première motivation étant de manger des légumes les plus naturels possible, mais que serait la cuisine sans herbes aromatiques ?

Alors les sauges, thyms, ciboulettes, marjolaines, menthes, lavandes, aneth, fenouils sauvages, sarriettes, estragon, mélisses…vinrent marquer les bordures. Toutes ces plantes fleurissent et attirent quantité d’insectes pollinisateurs.

Puis ce fut le tour des fleurs, d’abord les roses et les pivoines pour leur beauté, les primevères, jonquilles et tulipes pour leur précocité, le pavot de Californie qui fait entrer le soleil dans les parcelles, les asters et les chrysanthèmes qui illuminent les journées d’automne, les capucines et les soucis pour attirer les pucerons, les œillets d’inde pour leur effet anti-nématodes, les bleuets contre la mouche de la carotte, les dahlias qui flamboient de l’été jusqu’à l’automne, la sauge d’Afghanistan, la verveine de Buenos Aires et les roses trémières qui se balancent au vent chargées d’insectes utiles pour le jardin, les zinnias, cléomes et cosmos pour les papillons et les bouquets, les tournesols pour les oiseaux.

Toutes ces plantes et fleurs favorisent la présence d’une microfaune essentielle au potager. Dès que les températures le permettent, les bourdons peu frileux nous tiennent compagnie, les abeilles et le sphinx du caille-lait, vaillants pollinisateurs ne sortant que lorsqu’il fait plus chaud. Les coccinelles, les chrysopes, les gendarmes, les syrphes ceinturés se nourrissent de pucerons et autres insectes moins utiles, les carabes se régalent d’escargots et de limaces.

Et puis tous ces anonymes qui animent la vie au jardin me procurant autant de moments d’émerveillements, de curiosité et de bonheur.

Aussi je ne commettrai aucun acte de destruction de quelque larve ou chenille que ce soit (sauf les doryphores que je ramasse à la main avant de les trucider) car les unes sont le casse-croûte des autres et que tout ce beau monde se régule tout seul.

Joséfa Bolivar

Section de Michon

 

 

Insecte inconnu

Insecte inconnu

Si vous connaissez cet insecte, merci de nous le faire savoir en nous envoyant un commentaire.

Publié dans biodiversité

Commenter cet article