Les feuilles mortes au potager

Publié le par SB

Image libre de droits issue de Pixabay

Image libre de droits issue de Pixabay

Les feuilles mortes en abondance pendant l'automne constituent une véritable mine d'or pour le potager.
Ne les portez pas à la déchetterie, recyclez-les au jardin, vous bénéficierez de leurs bienfaits et limiterez le transport. 
En se décomposant, elles apportent des matières organiques qui nourrissent le sol, puis les végétaux. 
Elles abritent aussi une microfaune qui va contribuer à leur transformation ou participer à l’équilibre naturel du jardin.
Toutes les feuilles conviennent, à condition qu’elles ne portent pas de traces de maladies. 
Par précaution, refusez systématiquement celles des rosiers et des arbres fruitiers. 
 
On peut les utiliser de différentes manières
 
1. Pour le compost
 
2. Faire du terreau
    - Remplir un sac-poubelle noir de feuilles humides
    - Fermer  le sac sans trop serrer.
    - Faire des trous pour favoriser l'aération
    - Stocker le sac dans un coin pendant au moins un an. Vous disposerez d'un terreau riche et prêt à l'emploi
    
3. Couvrir le sol du potager
    Une épaisseur de 10 à 20 cm évitera le tassement et le lessivage du sol par les intempéries.
    
4. Protéger contre le froid
    A l’entrée de l’hiver une couche de feuilles mortes protégera les végétaux du froid.
 
5. Constituer un paillis
    Si vous conservez les feuilles jusqu'au printemps, elles peuvent servir de paillage pour maintenir le sol frais et donc limiter les arrosages.
    Ce paillage évitera aussi la pousse des mauvaises herbes.
    Le paillis de feuilles mortes offre l'avantage de nourrir la terre au fur et à mesure qu'il se décompose, en lui apportant de précieux éléments fertilisants et en améliorant sa structure.
     Alors reprenons à notre compte les paroles de Jacques Prévert ' les feuilles mortes se ramassent à la pelle ' et rajoutons pour le plus grand bien de notre jardin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article