Prenons soin des oiseaux en hiver

Publié par CB

 

Voici les conseils de la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux)

Si, effectivement il est important d’aider les oiseaux à résister à l’hiver, il est nécessaire de prendre quelques précautions. En effet, une nourriture mal adaptée ou un nourrissage qui s’étend sur une trop longue période leur feraient plus de mal que de bien.

Ainsi, évitez de mettre trop de nourriture dans les mangeoires car elle prendrait l’humidité et ne pourrait plus être consommée.

- Pensez à nettoyer la mangeoire régulièrement afin d’éviter la transmission de maladies d’un oiseau à l’autre.

- Les oiseaux apprécieront les graines de tournesol, d’avoine, de millets, de courge… mais aussi les matières grasses animales et végétales. Vous pouvez de temps en temps leur laisser les restes de vos repas, en petite quantité. La LPO recommande de se limiter aux aliments suivants : riz, pommes de terre et pâtes cuits, gâteaux rassis, croûtes de fromage…

- Par contre, évitez le pain et les pâtisseries qui risqueraient de gonfler dans leur estomac, la nourriture salée, le lait et les graines de lin et de ricin toxiques pour les oiseaux.

- Pensez à leur fournir de l’eau, car avec le gel les oiseaux en manquent à cette période de l’année.

A chaque oiseau ses préférences gastronomiques !

Les merles et les grives se délectent de pommes et poires – surtout pourries – posées sur le sol.
Les pics aiment le suif
Les mésanges apprécient les cacahuètes.
Les rouges-gorges se servent des graines tombées sur le sol.
Les rapaces sont friands d’abats de boucherie, qu’il faudra leur déposer près de leur perchoir habituel.

Saviez-vous qu’en hiver, certaines espèces changent leurs habitudes alimentaires ?

C’est le cas de la mésange qui, si elle est strictement insectivore à la belle saison, devient granivore à la saison froide.

En nourrissant les oiseaux, vous leur rendez un fier service ! C’est aussi un bon moyen pour vous de les observer, ce qui est très enrichissant pour toute la famille. En donnant à manger aux oiseaux pendant l’hiver vous favorisez la préservation des espèces. De plus, vous habituerez ces petits volatiles à vous rendre visite : une fois le printemps installé, ils devraient continuer à venir chez vous. A leur tour, ils vous aideront en vous débarrassant de nombreux nuisibles au jardin.

Sources : LPO, Ligue protectrice des oiseaux, et FCPN Fédération des Clubs Connaître et Protéger la nature.

CB

Publié dans divers