Une recette de cuisine pour les "gagas"

Publié le par MR

Une recette de cuisine pour les "gagas"

Voici une recette en "gaga" qui va rappeler à certains d'entre vous de bons souvenirs de leur jeunesse quand le parler "gaga" était très courant.

La fondue aux poraux

"Va donc au jardin qu'il est cafi de poraux que ton gros il a plantés pour c't'hiver. Tâche moyen de les ramasser bien beaux, qu'ils aient pas de vezons, au moins. Sûr que tu seras obligée de dépeger la terre autour en les bassouillant un peu dans le bâchat.


Quand ils sont franc propres, tu prends ton eustache qui coupe bien et tu les coupes tout menu-menu. Soyes pas sacaraud, ça servirait à rien.


Tu prends ta poêle qu'elle accroche pas, tu y

mets un bon peu de beurre (sois pas rapiat acques le beurre) qu'y va fondre à châ-peu. Pendant qu'y fond, écoute un peu la chanforgne de Noël, ça mettra l'ambiance et ça fera passer le temps ! Après, y faut pas que ton beurre y soye machuré comme le charbon de Couriot, y faut juste qu'y soye fondu, tu jettes tes poraux dedans et, bali-balant, tu les laisses mijoter.


Fouilla, tu remues bien sûr, qu'y z'attrapent pas. Quand tu vois qu'y deviennent transparents, tu ouvres une topette de vin blanc, pas du vin bouché, malheureux, garde-le pour licher des bons canons acques tout le monde, une topette de kiravi et tu verses dessus, tu laisses cuire, tu sales, tu poivres comme tu aimes et tu peux clanquer un peu en attendant. Oublie quand même pas d'appincher la reloge, faut pas laisser accrocher que tu guenillerais trop pour ravoir ta poêle et que tu serais p'être obligé de la jeter à la gandouze.


 

Tire pas peine, les poraux sont un peu longs à cuire mais ça craint pas qu'y soyent trop cuits. Quand y sont cuits, tu applates de la crème épaisse dans tes poraux, aies pas peur, mets-en un bon cuchon, faut ce qu'y faut pour se taponner. Bon, après, tu goûtes, tu vois si tu rajoutes quelque chose, et tu peux tout mettre dans un gandot qui va dans le micro-onde. Et maintenant, ma gambelle, tu peux te mettre les arpions en éventail et t'occuper de tes matrus, beausseignes, qu'y vont pas laisser beaucoup de ramasilles le jour de la fête!

Acques l'espoir que t'as tout compris... je suis été un peu babièle mais bon, ça fait du bien de clanquer... gaga."
 

Marie Odile 

Publié dans La recette du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

béraud guy 03/10/2018 00:31

très bien, cela nous met en appétit (pas vrai mon pillot!)