Ces plantes toxiques qui nous entourent

Publié le par CB

 

L'Aconit napel
 

C’est l'une des plantes les plus toxiques d'Europe tempérée. On la trouve surtout en montagne.

Toute la plante est vénéneuse. Les molécules toxiques sont des alcaloïdes diterpéniques. L'alcaloïde principal est l'aconitine. L'aconitine entraîne la mort par paralysie des différents systèmes vitaux (respiratoire et circulatoire) jusqu'à la mort. Il n'existe aucun antidote à cette toxine.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ricin

 

Cette plante agrémente parfois des massifs car elle est haute et donne de belles couleurs.

La totalité de la plante semble toxique en raison de la présence de ricine. La concentration en ricine est maximale dans les graines.

L'ingestion de graines, souvent accidentelle chez les jeunes enfants, peut provoquer des intoxications graves nécessitant impérativement une prise en charge hospitalière. On considère que trois graines peuvent être fatales à un enfant, quatre graines peuvent déterminer une intoxication sérieuse chez l'adulte et six à huit graines pourront lui être fatales.

La cigüe

Elle est fréquente sur les bords des routes et chemins.

La plante contient dans toutes ses parties, notamment les fruits, au moins cinq alcaloïdes violemment toxiques, avec principalement la conine.

Chez l'homme, l'ingestion de ciguë provoque dans l'heure qui suit des troubles digestifs (surtout quand la racine est utilisée), des vertiges et céphalées, puis des fourmillements, une diminution de la force musculaire, et enfin une paralysie ascendante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lierre

 

Toutes les parties de la plante contiennent de l’hédérine toxique. Les baies sont très toxiques. Dès la consommation de 2-3 baies chez l'enfant, apparaissent les symptômes de l'intoxication : sensation de brûlure de la bouche, hypersalivation, vomissements, diarrhées abondantes. Une consommation plus importante peut entraîner délire, hallucinations, convulsions, mydriase, coma puis mort par asphyxie.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La colchique

Très fréquente dans les prés à l’automne.

La plante entière est toxique et provoque des troubles nerveux, des convulsions, du délire. Elle peut aussi générer l'arrêt cardiaque, la paralysie respiratoire.
 

CB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article