La bête à bon Dieu

Publié le par CB

La bête à bon Dieu

La bête à bon Dieu est le nom donné à la coccinelle.

Selon la légende, au Moyen Âge, un homme accusé d'un crime qu'il n'avait pas commis devait être décapité. Mais lorsqu'il posa la tête sur le billot, une coccinelle se posa sur son cou. Le bourreau tenta de l'éloigner mais elle revint systématiquement à sa place. C'est alors que le Roi Robert II le Pieux y vit une intervention divine et gracia l'homme, d'où la naissance légendaire de l'expression « beste de bon Dieu » considérée comme un porte-bonheur qu'il ne fallait pas écraser. Le vrai meurtrier aurait été finalement retrouvé quelques jours plus tard.

 

Dans certaines autres langues, le nom commun de la coccinelle est également d'origine religieuse, plus spécifiquement en référence à la Vierge Marie. C'est le cas en anglais (ladybird ou ladybug, à l'origine Our Lady's bird, oiseau de Notre-Dame); en espagnol (mariquita, petite Marie); en allemand (Marienkäfer, coléoptère de Marie). Cette association proviendrait des sept points sur la carapace de certaines espèces, reliés aux sept joies et aux sept douleurs de Marie. 

En dehors de cette légende, la coccinelle est une alliée précieuce du jardinier car elle se nourrit de pucerons en quantités importantes.

On peut en acheter dans les jardineries.

CB

Larve de coccinelle en pleine dégustation de pucerons

Larve de coccinelle en pleine dégustation de pucerons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article