C'est maintenant le temps. 

Publié le par ST

Image par Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Image par Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Bonjour à tous, où en êtes-vous après tous ces jours d'isolement ?

Avez-vous fait votre liste avec tout ce que vous pouvez faire dans la maison ?

Si ce n'est pas encore le cas alors il faut vous y mettre car le désœuvrement ne va pas tarder à vous gagner et l'expression " tourner en rond " va devenir votre quotidien avec son cortège de problèmes. 

Quelques décennies en arrière les dictons émaillaient souvent les conversations. 

 L'un d'entre eux était  "l'oisiveté est la mère de tous les vices ".

Certes nous ne sommes pas paresseux, mais à l'arrêt obligatoire. 

Par conséquent les effets pervers du manque d'activité peuvent tout aussi bien nous atteindre. 

L'une des activités du " tourner en rond" est de s'arrêter trop souvent devant le réfrigérateur ou le placard à nourriture pour grignoter. 

Ce passe-temps, ajouté au manque d'activité, risque de nous faire prendre quelques kilos que nous aurons du mal à perdre lorsque nous vivrons de nouveau normalement. 

Au contraire nous devrions revoir à la baisse les portions de nourriture, et privilégier la qualité, en reprenant pour celles et ceux qui l'avaient perdue, l'habitude de cuisiner. 

Les fumeurs risquent de voir leur consommation augmenter s'ils ne gardent pas une activité intellectuelle et physique, quelle qu'elle soit 

Certes ce n'est peut-être pas une période favorable pour arrêter de fumer, mais encore moins pour augmenter sa consommation de tabac. 

Mettez-vous à la fenêtre, ou quand vous sortez faire des achats, respirez à fond : l'air redevient pur progressivement. 

Ceux qui ont un penchant pour l'alcool doivent eux aussi se contrôler afin de ne pas partir à la dérive, et " s'enfoncer " un peu plus dans leur addiction. 

Le mot d'ordre est restons actifs quelque soit la durée de la situation. 

Si c'est le cas nous aurons des raisons d'être fiers pour nous et nos proches. 

Serge Tonoli 






 

Publié dans Billet d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article