La culture du panais

Publié le par AB

Par Barbetorte — Own work by Barbetorte, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7558737

Par Barbetorte — Own work by Barbetorte, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7558737

Nom :  Pastinaca sativa                                              Famille : Apiacées 

Origine : Europe

Principales variétés : Demi long de Guernesey, Excalibur, Gladiator, Javelin, Lancer, Tender and true, Turga, White Gem, …

Exposition : Soleil et ombre légère

Sol : Profond, riche en humus, mais pas fumé de l’année, frais et légèrement compact.

Climat : Tous climats

Semis : De mars à mai. Profondeur 1 cm. Rangs espacés de 35 cm environ ; éclaircir à 15 – 20 cm. Levée en 3 – 4 semaines. Recouvrir d’un paillis léger pour garder l’humidité.

Repiquage : Néant

Entretien : Tenir le semis humide en permanence jusqu’à l’apparition de la troisième vraie feuille,

désherber la planche par des binages réguliers car le panais ne supporte pas les herbes, bonnes ou mauvaises. Un arrosage régulier lui évite une montée en graine trop rapide. N’hésitez pas à mettre en place un paillage, surtout en période sèche.

Récolte : Possible dès la fin de l’été pour les semis précoces. Il ne craint pas le gel, on peut donc le laisser en terre pendant la période hivernale, et le récolter selon ses besoins. Le gel lui confère un goût encore plus sucré. On peut aussi le conserver en cave.

Maladies et ravageurs : Plante rustique qui peut, rarement, présenter quelques crevasses dues à un champignon.

Consommation : Cru ou cuit.

 Cru râpé, en salade. A cuire immédiatement après l’avoir coupé pour lui éviter de noircir, il sera excellent dans vos soupes, purées, gratins, pots-au-feu, couscous, en chips, …

AB

Par René Hourdry — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=77970321

Par René Hourdry — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=77970321

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article