Le conseil du "chef" Alain : "N'oubliez pas le pourpier !"

Publié le par jardins Volpette

Alain, responsable de la section  Malacussy 3, et chef cuisinier en retraite, est un homme curieux : il a décidé par hasard de  semer sur sa parcelle un rang d'une plante "oubliée", parce que souvent prise pour une mauvaise herbe, et qui a cependant des vertus culinaires et phytothérapiques majeures ! Et pourtant la définition de Wikipédia ne la destinait pas particulièrement à la région stéphanoise : "pousse dans les zones chaudes, et en particulier dans le sud de la France"...

 

L1100866                      L1100857

 

Il y a déjà 4000 ans que les Egyptiens connaissaient le pourpier ! Mais il pousse aussi en Asie, en Amérique et en Australie.

 

Au niveau culinaire, signalons d'abord le site "recettes.de/pourpier" qui offre de succulentes idées et des informations passionnantes sur le sujet.

 

Les jeunes tiges se consomment en salades, elles ont un goût acidulé. En Turquie, on le préfère à l'épinard car plus facile à préparer. Il peut être également cuit dans une soupe (comme du cresson), avec du parmesan, ou s'intégrer à une omelette.

 

Il est parfois surnommé "sole végétale", tellement les feuilles cuites ont une saveur qui se rapproche de ce noble poisson.

 

Il peut être mis au vinaigre et traité comme un cornichon ou comme des salicornes.

 

Le pourpier "flirte" sur la mode, il est très "tendance" : beaucoup de maraîchers l'incorporent dans leurs "mescluns".

 

Seul inconvénient pour les gens pressés... Il est hautement souhaitable en salade de ne conserver que les feuilles, ce qui représente un travail manuel d'effeuillage non négligeable... Mais quel résultat gustatif !

 

L1100858                                        L1100859

 

Mais c'est aussi un allié important de votre santé !

=> Réputé pour ses acides gras Oméga 3...

=> Bonne activité antioxydante

=> Peu énergétique, mais très riche en oligoéléments (potassium, magnésium, calcium...)

=> Riche en vitamine C

 

L1100860


            => Le pourpier fait partie du "régime Crétois" ! Les Grecs font frire les feuilles et les tiges à l'huile d'olive, avec de la   féta, des tomates, de l'ail et de la marjolaine.

=> Laxatif, diurétique, il combat également l'irritation des muqueuses.

=> En phytothérapie, c'est un traitement préventif des troubles cardio vasculaires et, en usage externe, c'est un bon limitateur des contractures musculaires.

 

Enfin chose non négligeable pour les jardiniers, il supporte le plein soleil.

 

A vous de jouer...

 

Alain Fenon - JMR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article