"Le printemps est arrivé...

Publié le par jardins Volpette

... Sors de ta maison

Le printemps est arrivé

La belle saison..."

 

La très célèbre chanson de Michel Fugain invite à la fête, mais nous rappelle aussi que nous arrivons dans une période particulièrement laborieuse pour les jardiniers :

 

"Dépêche-toi, dépêche-toi,

Ne perd pas de temps

Taille ton arbre et sème le champ..."

 

Commençons d'abord, pour "réveiller" la terre, par une action dont la qualité va déterminer toute la suite, un bêchage général. Ce n'est pas l'activité la plus agréable du jardin, mais c'est essentiel.Cela va permettre entre autres à la terre de respirer et à l'eau de mieux circuler (ce qui est aussi un moyen de l'économiser !). Une eau qui se sera déjà lentement infiltrée lors de la fonte des neiges : "La neige de février, c'est du fumier... et ça fait de gros légumes !" rappelle malicieusement Alfio à Malacussy 1.

 

Les première coccinelles apparaissent, c'est en principe le signe qu'il n'y aura plus de gelées. Elles sont nos précieuses alliées en consommant jusqu'à une soixantaine de pucerons quotidiennement !

 

  carotte A radis A poireaux tomates-grappes B artichaut B pomme de terre A

Notre parcelle va maintenant pouvoir accueillir les produits de notre choix :

- Côté potager, c'est le moment de semer ou planter les salades de printemps, choux, choux de Bruxelles, carottes, radis, navets, poireaux, betteraves rouges, salsifis, épinards, petits pois, tomates, artichauts, variétés précoces de pommes de terre, ainsi que les courges et courgettes siciliennes pour les amateurs.

 

  L'entretien des cultures existantes nécessite aussi toute notre attention : sarclage, binage, repiquage et bien sûr les traitements appropriés dont le purin d'orties qui a de plus en plus d'adeptes (mais il faut le renouveler après de grosses pluies).

 

oignon blanc A  échalote A

 

Notre jardin se doit d'accueillir les ingrédients qui vont donner du goût et de la personnalité à nos préparations culinaires : oignons blancs, échalotes, ail rose et rouge. Mais aussi la palette de senteurs et de parfums que sont les "aromatiques" : persil, sauge, romarin, sarriette ainsi que la ciboulette et la menthe dont on aura divisé les pieds.

A Malacussy 1, le responsable de la section Alfio a un avis très tranché : " Ce que je préfère, c'est l'origan, la marjolaine sauvage.

origan A origan E

La blanche est plus parfumée que la bleue ; on peut la mettre sur de nombreux plats... On coupe des branches de 10 cm environ, on fait une raie dans la terre et on enfonce à moitié. Il faut sécher à l'ombre, pas au soleil pour éviter de perdre l'arôme !".

 

Comme les humains, nos plantations ont des préférences de voisinage : on dit que la carotte protège l'oignon, que le poireau protège la carotte ou que le basilic et le persil protègent la tomate...

 

(à suivre)

 

JMR

 La rédaction du blog, avec l'aimable concours d'Alfio Compagnone,

responsable de la section Malacussy 1.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article