"C'est un jardin... extraordinaire !"

Publié le par jardins Volpette

La section de Poyeton, nichée sur les pentes de Saint jean Bonnefonds, a connu des fortunes diverses avant l'arrivée de l'équipe actuelle. Beaucoup de parcelles se sont retrouvées ainsi non cultivées et c'est dans ces conditions exceptionnelles que Christian, l'un des jardiniers a entrepris en 2005 de mettre en culture une grande surface située tout en bas de la section. Un jardin "extraordinaire" comme celui de Charles Trénet...

  2011-12-16 poyeton christian A

 

Un entretien exemplaire frappe tout de suite le visiteur : aidé de son épouse et travaillant en poste de nuit, il vient plusieurs fois par semaine dans la journée et produit ainsi des fruits et légumes toute l'année pour une famille de 8 personnes ! En plus de la consommation fraîche, il stérilise, congèle et confectionne des sauces.

 

Le jardinage pour lui, c'est effectivement une histoire de famille : ses parents avaient un jardin et lui-même était jardinier aux Jardins ouvriers de Rive de Gier avant de découvrir la section de Poyeton "en allant aux châtaignes" !

 

Parmi ses cultures, un bel assortiment de "vieilles" variétés de tomates :

TOMATE-NOIRE-copie-2.jpg- Tomate noire

muchamiel-2-copie-1.jpg- Muchamiel (espagnole)

tomate-ananas-3-copie-1.jpg- Tomate ananas (forme d'ananas quand on la coupe), très sucrée

tomate-des-andes-2-copie-1.jpg- Grosses tomates des Andes (à farcir)

 

Christian a confectionné cette année pour la première fois de l'engrais aux orties qui lui a donné toute satisfaction.

 

2011-12-16 poyeton christian B

 

La section de Poyeton a une particularité... elle n'est pas alimentée en eau ! C'est tout à l'honneur des jardiniers de savoir s'en passer en optimisant au maximum leurs containers, avec une pluviométrie annuelle moyenne de 600/700mm : "un orage de printemps remplit les cuves" souligne Claude, l'adjoint. Cette utilisation raisonnée de l'eau disponible peut aussi participer à la qualité des légumes : "La tomate est faignante, confie en souriant Mario, le responsable, si on l'arrose, elle ne fera aucun effort au détriment de la taille et du goût ; il faut l'obliger à aller chercher l'eau en profondeur pour qu'elle soit en pleine forme !..."

JMR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article