Nos amis les vers de terre : leur utilité

Publié le par PS

Sol sans vers de trerre

Sol sans vers de trerre

Voici la suite de notre article : Nos amis les vers de terre qui sont-il?

Dans cet article nous allons expliquer leur utilité pour nos jardins .

 

  • Rétention de l’eau dans les sols : en ne mesurant que sur 1m de profondeur (sans compter les premiers 6 cm, dont on ne peut distinguer les galeries), il y a 5 km/ha de galeries de vers de terre ! Cela permet une excellente infiltration de l’eau de pluie dans le sol. On a mesuré, toujours dans notre sol moyen, qu’il peut absorber jusqu'à 160 mm d’eau par heure ! (un orage violent, c’est 200 mm/h). Ils évitent ainsi l'érosion des sols par l’eau (le vent érode aussi sur sol nu), l'asphyxie des cours d’eau boueux. Cela permet aussi d’économiser de l’eau car le sol en garde plus. Les galeries verticales favorisent l'accès aux plantes à l'humidité du sol en profondeur (même si le sol est sec en surface).

 

  • Aération du sol : si on mesure la surface dégagée par ces galeries nous trouvons 5 m2 par m2 de sol, cela permet une excellente aération du sol très utile aux racines de  nos plantes. On remarque alors que celles-ci se développent en tapissant  les paroies des galeries. Ces paroies sont collées par un mucus pour éviter qu'elle ne s'effondrent. Du fait de l’aération, dans ce mucus se développent énormément de microorganismes qui vont nourrir à leur tour la plante.

 

  • Minéralisation du sol : on a mesuré, en moyenne, que les vers font passer dans leur tube digestif 300 tonnes de terre par hectare et par an ! Ils apportent donc des minéraux des profondeurs quand ils remontent se nourrir à la surface. En effet, la surface a tendance à s’appauvrir en minéraux de part l’absorption par les plantes et du fait de l’érosion.

 

  • Fertilisation du sol : quand les vers mangent les végétaux après  s’être déplacés dans le sol, ils mélangent dans leur estomac argile et humus et défèquent, sous forme de turricule, un complexe argilo-humique. Ce complexe contient 5 fois plus d’azote, 7 fois plus de phosphore et 11 fois plus de potasse que le sol environnant ! Les vers de terre défèquent 1.7 t/ha d’azote presque 10 fois plus que ce qu’épandent les agriculteurs ! Il vaut mieux nourrir ses vers de terre que d’acheter au prix fort de l'engrais !

PS

 

Notre prochain article : Nos amis les vers de terre : comment les préserver ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article