Biocontôle: des substances naturelles utiles au jardin (1/3) : les préparations de plantes

Publié le par Florent Portalez

Certains abonnés à notre blog n'ont pas été avertis de la publication de cet article, nous le publions à nouveau.

 

Des substances naturelles d’origine minérale, végétale ou animale sont utilisables au jardin. Parmi elles, certaines permettent de protéger les plantations ou de stimuler les végétaux. 

 

 

Une première source non négligeable de substances naturelles utilisable au potager provient des plantes, préparées en macérations, purins, décoctions… De nombreuses recettes ont fait leurs preuves. En voici deux incontournables, avec quelques conseils d’utilisation.


 

Le purin d’ortie

 

L’ortie apprécie les lieux frais du jardin et les sols riches en azote. Préparée en purin cette plante a un effet fongicide qui permet de lutter contre l’oïdium ou la maladie des taches noires. Le purin d’ortie a également un effet insecticide et acaricide, puisqu’il aide le jardinier à diminuer les nuisances dues aux pucerons, aux araignées rouges et autres teignes.


 

Une recette du purin d’ortie est disponible sur le blog Volpette en cliquant ici : http://www.jardins-volpette.net/2016/05/recette-du-purin-d-ortie-ou-de-consoude.html


 

Conseils d’utilisation  : Le purin d’ortie « pur » peut se conserver dans un récipient fermé au frais pendant plusieurs mois. N’oubliez pas de le diluer à 10 % avant utilisation. Laissez s’écouler une à deux semaines entre chaque application selon votre besoin. Prévoyez entre 30 et 50cl par m² lors d’un traitement.

 

La décoction de prêle

La prêle se trouve dans les terrains acides et humides. Préparée en décoction, elle s’utilise pour protéger les plantes contre les maladies fongiques tels que l’oïdium, la rouille ou le mildiou. Par exemple, elle est utile en traitement préventif au printemps et en l’été, lorsque la chaleur et l’humidité au jardin favorisent l’apparition des champignons.

 

Retrouvez la recette en cliquant ici : https://www.rustica.fr/jardin-bio/decoction-prele,1867.html

 

Conseils d’utilisation : la décoction de prêle se conserve quelques semaines avant de se périmer. Veillez à diluer à 20 % avant utilisation. Vous pouvez espacer les traitements de 3 à 15 jours selon vos besoins. Prévoyez 30 cl par m² lors d’un traitement.


 

Ressource supplémentaire : http://substances.itab.asso.fr/wp-content/uploads/2019/01/JEVI.pdf

 

 

Remarque : ces préparations naturelles ne sont pas des produits phytopharmaceutiques ou « pesticides », mais utilisez les avec parcimonie pour éviter des effets indésirables (brûlures de plantes, odeurs…).

Florent Portalez

 CHARGÉ DE MISSION Jardins - Espaces verts. FNE Loire

Une question? une remarque? postez votre commentaire en bas de l'article ou contactez florent.portalez@fne-aura.org

Ou cliquez sur le lien ci-dessous:

Publié dans biocontrôle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article